Bourse : 772 000 particuliers ont investi au premier trimestre 2021

Selon l’Autorité des marchés financiers (AMF), ce sont 772 000 particuliers qui ont investi sur des actions cotées en Europe au premier trimestre 2021, soit le chiffre le plus élevé depuis un an. Depuis l’année dernière, l’intérêt grandissant pour les placements boursiers demeure d’actualité et poursuit son ascension.

Les particuliers se ruent sur les placements boursiers

Si vous avez l’habitude d’investir sur le CFD trading pour spéculer et générer des profits rapidement, vous savez probablement d’ores et déjà que l’investissement en bourse est un moyen d’investir sur le moyen ou le long terme. Depuis l’année dernière, les Français, que ce soient les particuliers ou les investisseurs aguerris, semblent avoir retrouvé le chemin de la bourse. Après l’avoir quelque peu délaissée, nombreux sont ceux à s’être tournés vers les placements boursiers depuis ces derniers mois.

Selon l’Autorité des marchés financiers (AMF), ce sont près de 772 000 particuliers (le chiffre le plus élevé depuis un an) qui ont investi sur des actions cotées en Europe au cours du premier trimestre 2021. Force est de constater que l’intérêt pour l’investissement en bourse ne faiblit pas, bien au contraire il poursuit son ascension. Les particuliers se ruent sur les placements boursiers afin de saisir les opportunités créées par la pandémie mondiale.

Les tendances 2021 sur les marchés financiers

Dans le contexte sanitaire et économique actuel, les marchés financiers tendent à proposer de nombreux mouvements et de nombreuses opportunités. Investisseurs particuliers et investisseurs aguerris se doivent de garder un œil ouvert constamment sur les places boursières. Face à la pandémie, certains secteurs ont été profondément impactés, alors que d’autres ont su sortir leur épingle du jeu. Bien que le contexte soit incertain, certaines tendances s’esquissent des marchés financiers pour investir en bourse.

Les principales tendances phares de l’année 2021 sur les marchés financiers sont le vaccin, le tourisme ainsi que le « green ». Il est vrai que dès l’annonce de la sortie des premiers vaccins, les investisseurs se sont rués sur les sociétés pharmaceutiques en bourse.

Le tourisme pourrait également renouer avec la croissance petit à petit. L’évolution de la stratégie de vaccination laisse présager un rebond du tourisme à l’échelle mondiale, ce qui pourrait propulser le secteur au-devant de la scène. Pour la vague du « green », c’est plus particulièrement les entreprises axées sur la durabilité, le respect de l’environnement, la protection du climat, les énergies renouvelables et qui se détournent des combustibles fossiles qui ont le vent en poupe.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous aimerez peut être